actuellecd

Critique

Hans Haley Bédard, Club-culture, May 2, 2000

Quatre musiciens-vocalistes (Bernard Falaise, Pierre Labbé, Rémi Leclerc et Frederick Roverselli) s’adonnent à un second opus, par le biais d’une improvisation qu’ils apprivoisent et ce, afin de donner une cohésion au démantèlement de leur création à saveur de musique actuelle.

Se servant de nouvelles technologies, pour organiser le modelage étoffé d’un laborieux délire d’échantillonnage, Papa Boa est avant tout de la basse; de la batterie; de la percussion; du saxophone et des flûtes; des synthés; des guitares mais aussi d’étonnants invités.

D’entrée de jeu, à l’accordéon, en chantant, Marie-Jo Thério est de la partie. Puis se succèdent sur des plages respectives, Marie-Hélène Montpetit à la voix, Michel Faubert et Michel F Côté en conteurs de récits; ainsi que Marcelle Hudon, dans une fantaisiste pièce chantée: Automate. Avant le final, Sabin Hudon se livre avec saxophone et zagadou.

Audacieux; discordant; expérimental; provoquant; cohérent; brillant; amusant; Papa Boa est là!

Le manifeste de ce regroupement de créateurs hors du commun, symbolise un état d’esprit libre et ouvert, en très bonne forme, tant au niveau de la résultante musicale que lyrique. Longue vie à Papa Boa! Incontestablement original.

Audacieux; discordant; expérimental; provoquant; cohérent; brillant; amusant; Papa Boa est là!