The New & Avant-garde Music Store

Critique

Mario Cloutier, Le Devoir, September 5, 1998

La mort et le deuil. Les mots manquent, les musiques aussi. Inspiré du poète et philosophe français Yves Bonnefoy, le compositeur québécois Pierre Cartier a écrit Chansons de Douve, œuvre sensible et émouvante qui saisit toute la douleur, le mystère, la solitude, le désespoir mais aussi l’espoir suscités par le mourir… Brillamment, Pierre Cartier a transposé avec le plus grand respect tous ces moments de dénuement en une musique, inspirée notamment du jazz, qui oscille, creuse, fouille, monte et descend, procédant d’un souci constant de purété, de gravité, de recueillement. Œuvre sans compromis, cet album unique a d’abord été un spectacle in 1996 et Ambiances Magnétiques a eu l’heureuse idée d’en préserver la subtile et précieuse trace avec la collaboration de Radio-Canada. Soulignons d’ailleurs l’excellence de la prise de son. On trouve sur Douve la basse électrique de Cartier et le jeu de sept musiciens, dont cinq souffleurs, qui soutiennent les voix superbes de Noëlla Huet et d’Angèle Trudeau.

La musique de Cartier est simple sans être simpliste. Elle va directement au coeur de l’émotion sourde. Spirale nostalgique et descente aux enfers, onde de fond et douce tristesse, dure réalité et limpide cristal émergeant du silence, ce disque s’avère sans aucun doute l’un des plus beaux moments musicaux de l’année au Québec.

… l’un des plus beaux moments musicaux de l’année au Québec.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.