actuellecd

Critique

Manon Guilbert, Le Journal de Montréal, November 15, 1993

«J’avais juré de ne jamais interpréter des pièces de quelqu’un à qui je ne pourrais parler. mais j’aime trop Thelonious Monk pour garder tout ça pour moi. C’est un sentiment de partage nécessaire dans le domaine de la création qui nous a animés. Bien sûr, ça demande beaucoup de la part de l’auditeur mais il découvrira sans doute comme nous la polyvalence de Monk, un univers qui n’appartient qu’à lui seul et qui a été vénéré par plusieurs grands musiciens. De plus il n’est pas joué très souvent à cause des difficultés de sa musique et l’étrangeté de ses pièces. Pour les jouer, il faut toujours être attentif. Pas question de se mettre sur le pilote automatique», dit Derome en riant.