The New & Avant-garde Music Store

Blog

Birthdays

Wednesday, July 15, 2020 General

Current & Upcoming Events

Wednesday, July 15, 2020 In concert

Focus Québec — Nouveaux satellites

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 124, June 1, 2020
Monday, July 6, 2020 Press

Flûtiste dans l’Ensemble contemporain de Montréal, Marie-Hélène Breault s’est associée à la pianiste Pamela Reimer (elle aussi membre du même ensemble, tout en collaborant aussi au Bradyworks, créé par le compositeur/guitariste Tim Brady) pour enregistrer, pour le compte de la Collection QB, une série d’œuvres de compositrices et compositeurs canadien.ne.s. Au menu: John Rea, Gilles Tremblay, Denis Gougeon, Claude Vivier et Ana Sokolović (originaire de Serbie, elle est devenue résidente canadienne en 1992), auxquels les deux musiciennes rendent hommage à travers deux œuvres pour chacun et chacune. Parfois pour un seul instrument, la flûte (Les Vêpres de la Vierge: Envol de Tremblay, L’Oiseau blessé de Gougeon), ou le piano (Trois Études de Sokolovic, Musiques de l’eau de Tremblay et Shiraz de Vivier}… Ce parcours en dix étapes révèle des pièces assez variées, parfois de facture relativement classique [Sonatina de John Rea ou Pièce pour flûte et piano de Claude Vivier], en introduisant des climats variés un peu mystérieux [les Trois Études], troubles [Un Bouquet de brume d’Ana Sokolović], mais aussi parfois primesautiers [Canto del piccolo de Gougeon], voire ludiques [Las Meninas de John Rea, faite de cinq tableaux, dédiés chacun à un compositeur: Chopin, Evangelista, Koprowski, Stravinski, Glass]…

Focus Québec — Nouveaux satellites

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 124, June 1, 2020
Monday, July 6, 2020 Press

Ce musicien apparaît pour la première fois sous son nom dans les productions proposées par Ambiances Magnétiques. Mais comme ce fut parfois le cas pour d’autres, il a déjà émargé dans des projets collectifs (Joker, chorale bruitiste), voire comme partenaire d’un autre musicien (Nicolas Caloia, Les Bonnes Histoires). S’il a débuté par des études musicales classico-contemporaines, ses rencontres avec le monde de l’improvisation (René Lussier puis Phil Minton ou Ute Wassermann) et la musique extra-occidentale (initiation à la musique carnatique lors de deux séjours en Inde), il se range désormais davantage aux côtés des compositeurs / performeurs, notamment comme vocaliste. Sept fictions vocales nous sont ainsi offertes, parfois courtes [«Duo de Moogeon»), dépassant parfois les dix minutes («Futile Spells» et «Notre Meute»), mettent en jeu plusieurs configurations vocales: une, deux, cinq, voire davantage. Surtout, elles proposent diverses techniques vocales, parfois combinées entre art traditionnel (plain-chant occidental, voix de gorge) et approches plus inventives.

Focus Québec — Nouveaux satellites

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 124, June 1, 2020
Monday, July 6, 2020 Press

Parmi les dernières réalisations du label Mikroclimat, celles de Léa Boudreau et du duo Sarah Albu / Vergil Sharkya’ présente quelques similitudes: une sorte de zapping, de pot-pourri de sons divers qui se télescopent, parfois de manière fugace. Un bric-à-brac sonore souvent joyeux (même lorsque les sons pourraient être anxiogènes par leur nature), rehaussé dans le second cas par la voix de Sarah Albu. Un travail étonnant de Léa Boudreau, qui jusqu’à maintenant a plutôt œuvré dans la chanson rock au sein d’une formation, The Bright Road (cf. l’album Océan). Sarah Albu, elle, est vocaliste et voyage entre les polyphonies des XVe et XXe siècles (Stimmung de Stockhausen) et l’approche expérimentale et bruitiste: on note un travail avec Architek Percussion (cf R&C No. 112) et le compositeur acousmatique James O’Callaghan. Son partenaire Vergil Sharkya’, originaire d’Autriche, a travaillé avec Philip Jeck et explore plus particulièrement synthétiseurs, logiciels, effets électroniques et analogiques; on a pu le croiser au sein de l’Ensemble SuperMusique.

Focus Québec — Nouveaux satellites

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 124, June 1, 2020
Monday, July 6, 2020 Press

Ce Feu aimant est le premier opus d’une jeune formation, un quatuor au sein duquel émarge le claviériste Maxime Corbeil-Perron, l’un des initiateurs du label numérique Kohlenstoff, mais aussi auteur d’un enregistrement sur Mikroclimat il y a trois ans, Polychrome. À ses côtés officient Sylvain Gagné (bassiste et auteur en 2017, sous le nom de De Grèle, d’un enregistrement lui aussi sur Mikroclimat), Simon Trottier (guitariste) et Maya Kuroki à la voix (elle aussi a un enregistrement à son actif sur Mikroclimat, Chromalespsie, réalisé par son duo avec Rainer Wiens, Rippleganger). Se partageant entre trois longs morceaux de plus ou moins dix minutes et quatre titres de deux/trois minutes, ce Feu aimant est pour le moins attirant, surtout lorsque l’auditeur a été nourri au biberon dudit krautrock, auquel une large part de l’esthétique de la synthèse siamoise renvoie: aspects de certaines sessions improvisées à la Cosmic Jokers croisés à Xhol, effets de claviers évanescents, avec un apport plus net d’une pulsion groovy, nourrie par quelques échantillonnages… et de délicates dentelles guitaristiques.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.