The New & Avant-garde Music Store

Artists Vincent Collard

Vincent Collard

Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec), 1970

  • Composer
  • Visual artist (painting)

On the web

Articles written

  • Vincent Collard, Ici Montréal, October 29, 1998
    Une musique polymorphe, anarchique, festive…
  • Vincent Collard, Ici Montréal, October 22, 1998
    Ici, on est dans le ludisme pur.
  • Vincent Collard, Ici Montréal, October 15, 1998
    Un beau mélange de maturité et de folie.

Compact

Vincent Collard, Ici Montréal, October 29, 1998

Joane Hétu et son band continuent là où ils avaient laissé. Une musique polymorphe, anarchique, festive, où tous les styles se mélangent pour former un amalgame toujours organique. On y raconte l’amour, la sensualité, le sexe, parfois crûment, parfois en laissant mijoter un peu… mais avec une originalité et une sincérité dans le propos qui touchent souvent la cible. Par rapport au premier album, on note un net progrès sur le plan musical: l’ensemble se tient, a une direction, une cohérence qui manquaient parfois. À suivre.

Une musique polymorphe, anarchique, festive…

Compact

Vincent Collard, Ici Montréal, October 22, 1998

Ici, on est dans le ludisme pur. Un duo d’improvisation où la complicité du couple est un sine qua non. Les ressources sonores de la voix, des instruments à vent et de toutes les «gogosses» possibles pouvant produir un son quelconque sont exploitées à outrance, sans compromis. Le plus aigu, le plus grave, le plus fort, le plus doux; tout s’enchaîne dans la spontanéité folle de ces deux enfants qui déconnent, comme sans se rendre compte qu’on les observe. Forcément, tout n’est pas d’un égal intérét. Mais cette façon de faire les choses donne parfois des résultats étonnants…

Ici, on est dans le ludisme pur.

Compact

Vincent Collard, Ici Montréal, October 15, 1998

Déjà un troisième CD pour les Zhoms. Cet album, enregistré live au théâtre La Chapelle, impressionne en premier lieu par la qualité de la prise de son signée Pierre Léger (on n’aurait guère mieux en studio), ensuite par la solidité des musiciens {dont la callaboration remonte à bien plus loin que la naissance du band), qui passent avec une tranquille assurance du jazz le plus sage au bruitisme le plus violent, en passant par tous les rythmes rock, latins, funk ou dixieland. La construction des pièces est savante, ce qui n’empêche pas les solos d’être complètement éclatés. Un beau mélange de maturité et de folie.

Un beau mélange de maturité et de folie.

More texts

Ici Montréal

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.