actuellecd

Rose Drummond

Jean Derome

Jean Derome rend un vibrant hommage à Rose Drummond, certainement notre plus grande artiste, au moyen d’une collection de 15 «ready-made» et chansons absurdes parsemant l’ensemble de sa carrière musicale. L’Horizon, Québec

A vibrant tribute to the great Rose Drummond by means of a collection of ready-mades and absurdistic songs selected from Jean Derome’s whole musical career.

CD (TDB 90057 / AM 269)

Download (TDB 90057_NUM / AM 269_NUM)

Notices

Présentation

This text is unavailable in English.

En 2015-16, grâce à une Bourse de carrière du Gouvernement du Québec, j’ai pu présenter un grand projet de création étalé sur une année complète. J’y ai présenté 17 événements différents dans autant de lieux différents et avec des groupes différents. Pour mes amis de Rimouski, j’ai proposé la présentation de Rose Drummond, un hommage à cette grande artiste et pionnière québécoise, réalisé à partir d’un recueil de ready-made et de chansons absurdes puisées dans l’ensemble de ma carrière. Nous avons été accueillis par le Musée Régional de Rimouski et notre concert a pris la forme d’une visite guidée de différents espaces du Musée. Dans la foulée de ce concert merveilleux, Éric Normand a souhaité enregistrer cette musique dans le but d’en faire un disque. Le voici.

[vi-22]

Qui était Rose Drummond?

This text is unavailable in English.

Un bref portrait par Jean Derome

Peu d’artistes auront autant marqué l’imaginaire québécois et eu autant d’impact sur le territoire québécois que la sculpteure et artiste d’installation Rose Drummond. Ses pièces majeures, presque toutes visibles depuis l’Autoroute 20, le principal axe routier du Québec, témoignent de sa force créatrice et de son désir d’interpeller le Québec entier.

Son installation la plus connue et la plus populaire demeure probablement Autobus Girardin, maniaque alignement d’une centaine d’autobus scolaires de différents formats tous tournés vers le sud-ouest. Le fait que la pièce demeure en transformation constante n’a pas fini d’émerveiller les milliers de personnes qui passent devant chaque jour. Malgré la proximité d’un petit aéroport, bien peu de gens auront eu la chance de voir l’œuvre du haut des airs afin de pouvoir déchiffrer les fragments de texte créés par le positionnement toujours changeant des différents véhicules.

Néanmoins, je garde un faible pour son Rectangle noir, certainement son œuvre la plus contestée, mais qui demeure aussi sa plus puissante. Conçu comme un vibrant hommage à Paul-Émile Borduas et à l’impact qu’il aura eu sur notre société, ce tableau aux proportions herculéennes, véritablement à l’échelle du Pays-Québec, n’a pas fini de faire parler de lui. Impossible de passer outre cette œuvre colossale, un magistral rectangle de 100 mètres par 30 découpé à même le mont St-Hilaire. Pour une fois, la possibilité d’intervenir à grande échelle sur le paysage québécois était offerte à un artiste d’importance plutôt qu’à une grosse compagnie minière ou à Hydro-Québec! Évidemment, bien des écologistes ont protesté affirmant que le fait que cela soit une œuvre d’art ne justifiait pas de défigurer à ce point le paysage naturel. Le débat est ouvert. Pour ma part, je suis toujours rempli de joie quand j’approche du mont Saint-Hilaire en direction de Montréal, spécialement à l’automne.

La visite des Ateliers Rose Drummond demeure aussi un incontournable pour quiconque visite cette région.

Présentant des archives, notes de travail, maquettes et une foule d’artefacts couvrant toute sa carrière, la visite en vaut vraiment le détour. Une équipe dynamique saura répondre à toutes vos questions à propos de l’œuvre de notre grande artiste; probablement une de seules artistes en Amérique du Nord, et une femme en plus (!), à avoir vu une ville nommée en son nom, et ce, même si un grand nombre de Drummondvillois l’ignorent.

[vi-22]

In the press

Critique

Alexandre D’Astous, L’Horizon, October 31, 2022
Jean Derome rend un vibrant hommage à Rose Drummond, certainement notre plus grande artiste, au moyen d’une collection de 15 «ready-made» et chansons absurdes parsemant l’ensemble de sa carrière musicale.