actuellecd The New & Avant-garde Music Store

Musiques de films (1966-1968) Étienne O’Leary

Il y a de ces masses sonores qui pénètrent sous la peau comme seule peut le faire une bestiole dont la fonction première est de dérégler tout organisme. C’est le cas de la musique d’Étienne O’Leary composée à Paris durant la turbulente décennie soixante. Hors champ, Québec

This text is unavailable in English.

Tirage limité à 300 exemplaires

L’histoire qui nous est racontée est cryptée, fantômatique. La musique (très) expérimentale d’Étienne O’Leary donne vie à un théâtre sonore énigmatique. On cherche les clés dans notre mémoire subjective: Nico s’accompagnant à l’harmonium sur l’album The End, les vrilles électroacoustiques de Bernard Parmegiani, la fiction radiophonique La Guerre des Mondes réalisée par Orson Welles en 1938… Ces clés ouvrent bien des portes, peut-être entre-t-on alors dans un autre état de conscience. — Eric Deshayes (Néosphères)

Side A

Side B

Musiques de films (1966-1968)

Étienne O’Leary