La boutique des nouvelles musiques

Critique

Philippe Renaud, ImproJazz, no 190, 1 septembre 2012

Le Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée (GGRIL) est un ensemble fondé il y a maintenant sept ans par des musiciens de Rimouski, une petite ville de l’Est du Québec située à des centaines de kilomètres des grands centres urbains. Par la constance et l’implication de ses membres, le groupe contribue à faire de sa région une plaque tournante des musiques libres au Québec. En plus de ses propres créations, le GGRIL a travaillé avec plusieurs compositeurs invités pour des ateliers ou des créations: Jean Derome, Joëlle Léandre, Danielle Palardy Roger, René Lussier et d’autres. Vivaces a été enregistré en concert, à Rimouski, suite à une courte séance de travail avec Evan Parker. Le CD reprend l’intégralité du concert, dans l’ordre et sans montage, afin de préserver la spontanéité de cette brève rencontre avec un des pères de la «free music». La musique est totalement improvisée, mais des gestes simples sont utilisés par Evan Parker et Raphaël Arsenault, afin de créer des mouvements de masse et de donner des directions à la musique. On retrouve dans ce collectif Eric Normand (elb), en quelque sorte le coordonateur du label dirigé par Eric Bras. La première pièce est laissé à la libre improvisation des douze musiciens avec, en interventions non dirigistes mais contrôlées, les saxophones d’Evan, au soprano ou au ténor. La seconde pièce, la plus longue, est elle organisée par le britannique, tout au moins dans sa construction. L’édifice s’élève peu à peu, avec cette attention toute particulière du «professeur» malgré lui qui donne la parole à chacun, l’expérience du maitre profitant d’autant plus que les instruments sont variés et divers, maelström dans lequel évoluent violon, trombone, accordéons (diatonique et chromatique, qui interviennent à juste titre pour ponctuer de manière colorée les phrases musicales des autres instrumentistes), et aussi un tuba grognon à souhait qui met en valeur les interventions plus légères des clarinettes. L’orchestre se situe quand même à un niveau supérieur à celui d’une masterclass, savant mélange de professionnels et d’amateurs que ce disque très réussi permettra de mieux faire connaître. Et, entre nous, la relève est bien là. Sachons l’écouter, même si elle nécessite un petit coup de pouce d’artiste, disons, confirmé…

L’orchestre se situe quand même à un niveau supérieur à celui d’une masterclass, savant mélange de professionnels et d’amateurs que ce disque très réussi permettra de mieux faire connaître.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.