La boutique des nouvelles musiques

FIMAV jour #2: sons «crunchy» et alchimie

Matthieu Petit, Voir, 21 mai 2011

[…] Je constate que les propositions québécoises du FIMAV doivent répondre aux mêmes critères de sélection que les invités internationaux; La Part maudite est un bel exemple. Heureux d’avoir lâché le portable pour me rendre au Colisée Desjardins afin de recevoir en pleine gueule le jazz-rock brutal de ce «power trio» (trompette, basse, batterie). La performance est à la Dr. Jekyll & M. Hyde; les musiciens font la preuve qu’ils maitrisent la tradition de leur instrument, et quand la bête sort, ça devient une expérience sonique. C’est tout particulièrement le jeu de trompette qui intrigue; Philippe Battikha joue directement dans un micro pour ensuite manipuler le son, avec une bonne dose de distorsion. Sinon, la basse est crunchy comme j’aime, mais la batterie est peut-être un peu proprette pour le contexte. […]

La performance est à la Dr. Jekyll & M. Hyde; les musiciens font la preuve qu’ils maitrisent la tradition de leur instrument, et quand la bête sort, ça devient une expérience sonique.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.