La boutique des nouvelles musiques

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 19 novembre 2009

Klaxon Gueule, un groupe qui publie peu mais qui persévère et qui se renouvelle constamment. Sur Infininiment (non, ce n’est pas une faute de frappe), le trio de base (Michel F Côté, Bernard Falaise, Alexandre St-Onge) est augmenté de trois musiciens: Gordon Allen, Jean Derome et Philippe Lauzier. Le groupe continue de faire dans l’improvisation libre entre acoustique et électronique, entre son et bruit, entre dur et mou. Plus mou que dur en fait, surtout au début du disque, où la matière sonore donne l’impression de plastique laissé trop près d’un chauffage et pas tout à fait repris. Drôle d’image? Peut-être. Tout de même intrigant, ce disque, presque captivant même. J’y reviendrai, une deuxième écoute s’impose.

… une deuxième écoute s’impose

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.