La boutique des nouvelles musiques

Drôle de mariage

Nicolas Houle, Le Soleil, 23 mars 2007

Heureuse rencontre que celle entre Lars Hollmer et la Fanfare Pourpour. Bien qu’il ait fallu attendre 2004 pour qu’il soit célébré, ce mariage de déraison prend racine au début des années 90, lorsque l’artiste suédois, alors à bord de son Looping Home Orchestra, œuvrait avec Jean Derome. On en trouve des traces sur Karusell Musik, la pièce-titre et Eyeliner étant présentées dans de nouvelles moutures. De toute évidence, Hollmer a trouvé en la Fanfare un formidable véhicule pour donner vie à ses compositions nerveuses, inspirées de la folk scandinave. Prêter l’oreille à Karusell Musik, c’est embarquer à bord d’un manège où chaque tour apporte son lot de surprises. Les pièces prennent en effet la forme de boucles sans fin que l’accordéoniste et la fanfare débobinent avec intelligence et sensibilité. Car ici, la simplicité est toujours illusion. Et la folie ou l’exubérance qui se dégagent en surface cachent parfois une mélancolie qui va droit au cœur.

Les pièces prennent en effet la forme de boucles sans fin que l’accordéoniste et la fanfare débobinent avec intelligence et sensibilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.