La boutique des nouvelles musiques

Critique

Réjean Beaucage, Voir, 13 janvier 2005

Troisième disque à paraître sous cette nouvelle étiquette montréalaise, après ceux de Michel F Côté et de Martin Tétreault et Bernard Falaise. Moins «bruitiste», ou plutôt bruyant, que le précédent disque du trio (Grain, chez Ambiances Magnétiques), Chicken poursuit tout de même son chemin dans l’univers du glitch. Entre la musique préhistorique des aborigènes d’Australie et le chaos techno-quotidien, la musique abstraite de Michel F Côté (percussions, électroniques), de Bernard Falaise (guitares, claviers) et d’Alexandre St-Onge (basses, électroniques) est nerveuse, mais fluide, et semble paradoxalement aussi déterminée qu’involontaire. Musique «semi-vocale» sans paroles et qui laisse sans voix. À recevoir comme une douce brise d’électrons libres, sans intention qui compte et presque sans faire exprès.

À recevoir comme une douce brise d’électrons libres…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.