La boutique des nouvelles musiques

Délire actuel: Critique

François Couture, CFLX 95.5 FM, 14 mars 2000

Le trio Klaxon Gueule (Michel F Côté, percussions; Bernard Falaise, guitare électrique; Alexandre Saint-Onge, basse électrique, électroniques) nous a offert un second disque, Muets (sur Ambiances magnétiques), à la fin de l’année dernière. On pourrait presque le qualifier de «vilain jumeau» du précédent, Bavards. Alors que celui-ci appartenait à une esthétique de jazz improvisé, Muets nous mène dans un monde intimiste, minimaliste, où le frottement l’emporte sur la note. Ce disque correspond d’ailleurs parfaitement à ce que le trio avait donné lors du FIMAV 1999: une performance tranquille marquée par les expérimentations de Saint-Onge qui a récemment décidé de ne plus jouer de basse pour plutôt jouer SUR sa basse. Un disque très réussi, pour les contemplatifs, avec en plus une présentation fort originale d’après les standards d’Ambiances magnétiques. Ce disque est d’ailleurs très près de l’esthétique de Werner Dafeldcker. Très fortement recommandé.

Très fortement recommandé.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.