La boutique des nouvelles musiques

Critique

Denis Lord, Kaos newsmagazine, 1 octobre 1999

Si vous croyez que la poésie ne se fait qu’avec des mots guindés, des formules abstraites ou des phrases pompeuses, le verbe chaud, sensible et parfois cocasse du poète de Sudbury, Patrice Desbiens, aura tôt fait de sunblaster vos idées reçues. Desjardins a chanté son poème Caisse pop; ici, Desbiens reprend et son texte et le micro, accompagné des troubadours éclectiques et avant-gardistes de l’étiquette Ambiances Magnétiques. Parfois free jazz, bruitistes ou jazz rock, Jean Derome, Guillaume Dostaler, René Lussier et Pierre Tanguay offrent une prestation riche et inspirée alors que Desbiens, bon conteur, dit une vingtaine de poèmes extraits de recueil comme Sudbury et Un pépin de pomme sur un poêle à bois. Le poète parle beaucoup d’amour mais aussi, il revisite les lieux et objets du quotidien (restos, rues, tournevis, patates pilées) et les électrifie par sa lucidité, son humour et des déhanchements sémantiques qui ne sont pas sans rappeler Benjamin Péret. Greffe de nuit: Je suis comme un journaliste de CNN. Je continue à répéter les mêmes choses jusqu’à en oublier le sens. " Hey, we got some good dead babies " me dit le caméraman. Il y a des mots qui ne me reviennent pas, qui ne me reviendront jamais. C’est comme si on m’avait fait une lobotomie de la langue, c’est comme si on m’avait fait une vasectomie de la langue. Elle bande toujours mais elle ne fera jamais plus d’enfants. " Côté musique ou côté verbe, c’est du grand art, qui pourrait de surcroît ouvrir les portes de la poésie à ceux qui lui sont allergiques.

Côté musique ou côté verbe, c’est du grand art […] Le poète parle beaucoup d’amour mais aussi, il revisite les lieux et objets du quotidien (restos, rues, tournevis, patates pilées) et les électrifie par sa lucidité, son humour et des déhanchements sémantiques qui ne sont pas sans rappeler Benjamin Péret.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.