Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› D’éclisses

Improvisations solo au violoncelle et violoncelle préparé.

Après un hiatus de 10 ans chez Ambiances Magnétiques, le violoncelliste improvisateur Rémy Bélanger de Beauport présente un album couronnant une année de recherche et d’enregistrements à Berlin. Fortement inspiré par un magnifique instrument de l’atelier berlinois de Julia Dimitoff, l’artiste nous donne à entendre le son du violoncelle sans artifices, sans overdubs à l’exception de la dernière plage qui consiste en une écoute simultanée de deux prises, une stéréophonie déchirante et de trois autres pièces pour violoncelle préparé. Le corps du musicien investi l’instrument produisant des sons inattendus, parfois grinçants, parfois lyriques, toujours en mouvement.

Exigeant, l’album s’ouvre sur Piolet-traction, long mantra de sons répétés qui pose les balises des recherches du musicien sur le son et la technique instrumentale. La pratique de l’improvisation chez Rémy Bélanger de Beauport est un travail de réflexion intense qui n’a rien à envier à une musique écrite. Quoique abstraites, ces œuvres sont coiffées de titres juste assez évocateurs alors que celui de l’album, D’éclisses, fait référence au matériau premier de l’instrument et à la respiration de l’archet. Cet enregistrement porte la signature forte et raffinée d’un jeune artiste québécois au parcours atypique.

Pistes

    • 1
      Piolet-traction (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      13m00s
    • 2
      Meet das Berger (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      5m05s
    • 3
      Cute Boys Everywhere (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      4m21s
    • 4
      Braises: huit variations (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      4m55s
    • 5
      Liturgie d’éclisses (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      2m13s
    • 6
      Entonnoir treize (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      9m34s
    • 7
      Kokosberge (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      4m34s
    • 8
      Cinq sommets (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      5m34s
    • 9
      Liturgie d’implosion (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      2m13s
    • 10
      Nussecke (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      6m21s
    • 11
      Terrazzo au Petit-Séminaire (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      2m55s
    • 12
      D’éclisses Abschied (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      4m34s
    • 13
      Brasier (2016)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      8m34s
Durée totale: 72m53s