Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Tremblement de fer
Tremblement de fer
Tremblement de fer: Freeleux (2009), 6m21s [extrait]
Piste 1 de Tremblement de fer
CD: Ambiances Magnétiques (2010) AM 202

Dans la presse…

L’écriture de Labbé allie les textures du big band, aux grooves contagieux, la chaleur des cordes à la distorsion des guitares, et les mélodies les plus chantantes aux improvisations déchaînées. Tremblement de fer, commande de L’Off Festival de jazz de Montréal, a été créée le 18 juin 2009 au hangar 16 du Vieux-Port de Montréal dans le cadre du concert d’ouverture célébrant la 10e édition du festival. Enregistré en juin 2010 dans une version réarrangée pour 13 musiciens, l’album Tremblement de fer propose un mélange atypique entre musique classique-contemporaine et jazz actuel. L’instrumentation non-conventionnelle, comprenant un quatuor à cordes, des bois, cuivres, instruments électriques et section rythmique est à l’image de cette préoccupation compositionnelle. L’œuvre est dirigée par le compositeur à partir d’un système de «cues» visuels et signes en temps réel qui déterminent différentes consignes organisationnelles. Tremblement de fer se présente comme une suite de 7 pièces souvent contrastées et résolument actuelles.

«J’entends trouble. Comme on voit double, j’entends double et même triple. Ma musique emprunte souvent les chemins de traverse, elle est non-linéaire, iconoclastre et sauvage. Elle propose la cohabitation, la superposition, la fusion d’un ensemble de possibles. Résolument plurielle. Je ne suis pourtant pas un «décompositeur». Le casse-tête est devant moi, toujours plus fragmenté. Je cherche, encore et toujours, à trouver le sens, celui qui s’impose telle une évidence. Musique habitée, voire obsédée par les contraires. À la fois complètement organique et spirituelle (est-ce contraire?). J’entends trouble, double, voire quadruple.» — PL

Pierre Labbé, composition, direction; André Leroux, saxophone ténor, saxophone soprano, clarinette basse; Jean Derome, saxophone alto, saxophone baryton, flûte traversière, flûte basse; Aaron Doyle, trompette; Jean-Nicolas Trottier, trombone; Josianne Laberge, violon; Mélanie de Bonville, violon; Jean René, alto; Émilie Girard-Charest, violoncelle; Bernard Falaise, guitare électrique; Guillaume Dostaler, piano électrique; Clinton Ryder, contrebasse; Pierre Tanguay, batterie, derbuka

Pistes

    • 1
      Tremblement de fer (2008-09)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      43m56s
      • 1
        Freeleux (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        6m21s
      • 2
        Lavra (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        10m36s
      • 3
        Autochtone (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        7m47s
      • 4
        Serpents et échelles (2008)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        4m12s
      • 5
        Le 2e souk (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        5m39s
      • 6
        Mutations (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        4m54s
      • 7
        La Fille et la grenouille (2009)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        4m12s
Durée totale: 43m56s