Côté, Falaise, St-Onge

Infininiment

AM 194_NUM
2009
Numérique
Téléchargement

Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Infininiment
Infininiment
Bunita gît (2009), 2m37s [extrait]
Piste 1 de Infininiment
CD: Ambiances Magnétiques (2009) AM 194

Hors-catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement.

Microscope braqué sur les aspérités,
Et les souffles butent à l’envers rompt.
Là s’explique l’impact de ces regards qui chantent et brûlent au plus vif.
Les grondements, l’infininiment sonore,
Cri l’ami, suivre le seuil.
Ne pas le franchir indûment, ne pas se hâter à l’accueil.

Ce trio a été formé en septembre 1995. Depuis il n’en démord pas. Bavards, double disque en 97, Muets, deuxième disque en 99, puis Grain en 2002, ces trois disques forment un premier triptyque réalisé chez Ambiances Magnétiques. En 2004, Chicken, un disque de chansons (mais pas vraiment) est réalisé pour le label &records. Hiatus de 5 années, puis voici enfin Infininiment (AM 194), cinquième disque du trio qui marque un retour chez Ambiances Magnétiques, ainsi qu’une volonté plus acoustique. Comme pour Grain et Bavards, KG augmente encore une fois son trio de base (batterie, guitare, contrebasse) en ajoutant un trio de vents (Jean Derome, Philippe Lauzier et Gordon Allen). Tissé serré d’une fidélité intemporelle, la relation musicale entretenue par Côté, Falaise et St-Onge transcende genres et chapelles. Les parcours musicaux de ces trois individus imposent un large spectre esthétique et une enviable polyvalence. Noces, baptêmes, funérailles, fiançailles, bals de graduation, soirées dansantes, exécutions, enterrements de vie de garçon, circoncision, ils ont tout fait. Ils espèrent pour bientôt un premier concert en station orbitale. Ils sont disponibles pour toutes occasions: flatf@videotron.ca

Pistes

    • 1
      Bunita gît (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m37s
    • 2
      Darde un cri (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m20s
    • 3
      Schwann jauge (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m24s
    • 4
      Barbe le seuil (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m51s
    • 5
      Yasmina soubresaute (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m55s
    • 6
      Étendu rompt (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      6m04s
    • 7
      Momo pèle (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m26s
    • 8
      Monge limita (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m20s
    • 9
      Fibreux tâte (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m25s
    • 10
      Brown suinte (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m53s
    • 11
      Mutile l’ami (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m08s
    • 12
      Gruge mou (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m29s
    • 13
      Ouvert bute (2009)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m54s
Durée totale: 51m02s