Nouvel ensemble moderne (NEM)

Playing Guitar: Symphony #1

Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Playing Guitar: Symphony #1

Avec son troisième album pour Ambiances Magnétiques, le compositeur et guitariste Tim Brady révèle son projet le plus ambitieux à ce jour: une symphonie de 46 minutes, en cinq mouvements, pour guitare électrique solo, échantillonneur, électroniques en direct et ensemble virtuose de musique de chambre de 15 musiciens. Commandée en 1997 par le prestigieux orchestre de musique contemporaine le Nouvel Ensemble Moderne, l’œuvre a été créée à Montréal en octobre 2002, puis présentée à New York et à Marseille.

L’écriture réunit tous les traits compositionnels distinctifs de Brady en une œuvre riche, complexe et à la portée symphonique. La guitare électrique occupe une place centrale dans l’œuvre, à la fois grâce au jeu en direct de Brady et à l’utilisation de sons de guitare électrique traités en profondeur et actionnés par l’échantillonneur. L’écriture orchestrale s’étend de lignes solistes délicates à des contrepoints polyrythmiques complexes et à des monolithes rythmiques agressifs et d’une grande densité, tout cela interprété avec une précision et une maîtrise remarquables par le Nouvel Ensemble Moderne, sous la direction de Lorraine Vaillancourt.

L’œuvre a été enregistrée en format 24-bit à l’aide de techniques multipistes, afin de reproduire ce vibrant tissu sonore avec le plus de détails possible. L’enregistrement présente une nouvelle façon de créer la musique de chambre contemporaine: en combinant l’intensité de la prestation de 16 musiciens sur scène avec les possibilités quasi illimitées de l’échantillonnage et du traitement du signal en temps réel, ce qui procure au compositeur et à l’auditeur une liberté d’imagination sans précédent quant aux nouvelles formes d’expression musicale.

On trouve aussi sur ce disque une plus petite œuvre pour piano, guitare et électroniques intitulée «Frame 1 - Resonance»; elle explore les mêmes idées sur la nouvelle musique, les guitares et la technologie, mais dans un cadre plus intimiste.

Pistes

    • 1
      Playing Guitar: Symphony #1 (1997-2002)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      46m00s
      • 1
        1: Wood, Metal, Skin and Strings (drum solo)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        6m45s
      • 2
        2: Slide
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        9m12s
      • 3
        3.1: A Really Big Guitar (sampler solo)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        3m00s
      • 4
        3.2: Playing Almost Nothing But Thirds
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        4m59s
      • 5
        4: Triple Cadenza (reverse guitars)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        5m22s
      • 6
        5.1: Chromatics, Harmonics, Recidivist Thirds and Pulsing Fifths (guitar solo)
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        5m57s
      • 7
        5.2: A Half Dozen Ostinatos
        • 2.0
          • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
        10m45s
    • 8
      24 Frames: Resonance (2002)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      12m14s
Durée totale: 58m14s