Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Unison Rituals
Unison Rituals
Unison Rituals (1991), 12m34s [extrait]
Piste 1 de Unison Rituals
CD: Ambiances Magnétiques (2003) AM 110

Unison Rituals marque la seconde apparition de Tim Brady sur l’étiquette Ambiances Magnétiques. Ce disque comprend cinq pièces de musique de chambre, extrêmement originales, pour saxophone et ensemble. Il témoigne ainsi de l’ouverture grandissante des ensembles contemporains à jouer des compositeurs des milieux de musique actuelle et de musique contemporaine. Bien que Brady est peut-être plus connu pour son travail de guitariste virtuose en solo, comme on peut l’entendre sur le disque Ambiances Magnétiques “Twenty Inch Quarter Jacks” (AM 107, 2002), il est aussi un très imaginatif compositeur d’œuvres pour chambre et orchestre. Cette facette de son travail est à l’honneur sur ce nouveau disque.

La pièce-titre est une œuvre puissante pour quatuor de saxophone. L’utilisation souvent obsessive de matériel mélodique à l’unisson (Unison Rituals) forme l’élément central de cette œuvre, interprétée avec brio par le quatuor de saxophones Quasar. Le quatuor utilise six saxophones au cours de cette composition, ajoutant à la singularité de l’œuvre. L’ouverture fait usage de deux saxophones ténor, ainsi qu’un alto et un baryton. La section centrale utilise les traditionnels soprano, alto, ténor et baryton, alors que la finale explore la couleur de deux saxophones soprano jouant à l’unisson face aux résonances profondes de l’alto et du baryton.

Les trois interprétations suivantes sont de Bradyworks, l’ensemble de chambre de Tim Brady. Double Helix est un quatuor pour saxophones (soprano, alto et baryton), accompagné de piano, percussion et violoncelle, et fait montre d’un jeu d’ensemble complexe et de contrepointes rythmiques imbriquées l’une dans l’autre. Two Chords Less Than a Blues présente un solo pour chaque interprète sur saxophone ténor, piano et percussion. Le titre de l’œuvre fait référence au fait que la pièce explore deux idées harmoniques très simples - un agrégat de 4 notes (cluster) et l’accord de Do mineur 7 - qui tressent des idées texturelles et mélodiques élaborées à partir de deux idées musicales tout-à-fait primaires.

Escapement est un quatuor avec Brady à la guitare scordatura. Pour cette composition, la guitare est accordée différemment qu’à l’habitude, ce qui donne à l’œuvre sa couleur harmonique distinctive. La pièce finale du CD est Sound Off, l’œuvre à jouer en plein-air de 1983 de Brady pour 100 instruments à vent et huit grosses caisses, ici présentée en version studio. L’enregistrement multi-pistes donne ainsi vie à un ensemble de 45 instruments à vent et trois grosses caisses interprété par Kappa. L’œuvre voltige entre textures complexes et bourdons unis simples, allant de la contrepointe aux saveurs jazz, le tout constituant une version CD de 12 minutes et demie de l’œuvre originale de 45 minutes.

Notes de programme

Pistes

Durée totale: 64m04s