Leclerc, Levasseur, Murray, Sabourin…

Maison douce maison

Ensemble de cuivre formé de six musiciens et existant depuis 1993, L’Orkestre des pas perdus nous présente un deuxième album intitulé Maison douce maison. Claude Saint-Jean, tromboniste en coulisse, signe pour la cause les compositions et les arrangements de cette musique urbaine et vivante.

De facture très variée on retrouve sur ce disque de la musique pour conduire la voiture ou pour rénover la maison, du funk pour peindre la chambre, de la fanfare-ska-house pour danser dans le salon, un truc arabe pour se faire aller le ventre et une pièce un peu épeurante pour les enfants. Une fanfare qui allie jazz et musique actuelle. Une fanfare qui propose.

Pistes

    • 1
      Bienvenue
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      15m00s
    • 2
      Acétaminophène
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m03s
    • 3
      Route 20
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m28s
    • 4
      Parachute
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m56s
    • 5
      Bricolage
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m09s
    • 6
      Spirale
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m44s
    • 7
      Rayons
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m58s
    • 8
      Arabesque «C»
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m30s
    • 9
      Cache-cache
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m26s
    • 10
      Caméra
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m28s
Durée totale: 41m05s