La boutique des nouvelles musiques

Katharsis Maxime Corbeil-Perron

Très fortement recommandé. SilenceAndSound, France

Hors catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement. Vous trouverez peut-être de l’information supplémentaire à propos de cet article sur le site de Kohlenstoff.

Katharsis

Maxime Corbeil-Perron

La presse en parle

Critique

SilenceAndSound, 28 mars 2015

C’est de Montréal, une nouvelle fois, que nous arrive un opus d’electroacoutisque au pouvoir saisissant, élaboré par Maxime Corbeil-Perron et intitulé Katharsis. Regroupant des travaux réalisés entre 2010 et 2014, les 5 titres + 1 radio-edit (dispensable) sont le reflet d’une petite partie du travail de l’artiste, qui œuvre aussi pour le cinéma expérimental, et dont les textures déployées ici, semblent en être le prolongement et le miroir, de par ses ambiances aux images instables et aux flous incessants, enrobées de parasitages auditifs divers et de field recordings injectés au cœur de machines aux agorythmes ambient, étranges et envoûtants. Maxime Corbeil-Perron joue avec l’espace, repoussant les limites de l’abstraction dans des gouffres sans fond aux climats sombres et perturbants. Katharsis aime brouiller les pistes, bifurquant avec élégance vers des stratosphères physiques aux nappes crissantes et aux nuages mélodiques grisants, élevant nos sens dans une cathédrale au noir absolu, dans laquelle des pèlerins pris au piège incantent une oraison funèbre pour sauver leur âme, assaillis par des mélodies à l’énergie virevoltante et au pouvoir définitivement cathartique. Très fortement recommandé.

Très fortement recommandé.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.