La boutique des nouvelles musiques

L’oreille enflée Danielle Palardy Roger

L’oreille enflée est un conte musical dont le livret et la musique ont été écrits par Danielle Palardy Roger. Musicienne bien connue comme percussioniste entre autres des groupes Justine, La légende de la pluie et Wondeur Brass, elle nous présente ici un premier album en son nom personnel.

L’Oreille Enflée est une œuvre de musique et de poésie pour tous ceux et celles qui ont les oreilles du coeur ouvertes. Petits et grands enfants. Un conte musical sur l’Art de l’entente. Poétique, tendre et drôle, voilà des musiques tout à fait parlantes et des paroles presque musicales.

Un vrai conte musical d’aujourd’hui en treize tableaux avec des personnages tels que le professeur Catastrophe, le commodore d’Arès, la sorcière Éole, Sa Majesté, la Chouette à lunette et Tutu. Des sonorités, une présence, une sensibililté, un plaisir, un humour comme les gens d’Ambiances Magnétiques savent si bien nous les présenter. Une histoire musicale pour tous.

L’oreille enflée

Danielle Palardy Roger

La presse en parle

  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 26, 1 décembre 1995
    Les futurs mélomanes se doivent d’être formés a l’appréhension des nouvelles formes, plus innovatrices, de la musique.
  • Cadence, no 20:8, 1 août 1994
    … the music is an intricate through-composed tour de force… Very enjoyable.
  • Cadence, no 20:8, 1 août 1994
    Very enjoyable…
  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 20, 1 juin 1994
    … voici nos amis québécois d’Ambiances Magnétiques qui s’adressent à notre progéniture…
  • François Couture, AllMusic, 1 mai 1992
    … rock with a sharp edge.

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 26, 1 décembre 1995

L’approche des musiques contemporaines, différentes, plus ou moins expérimentales reste encore trop l’apanage d’une minorité d’adultes. Cette attitude de refus du grand public, son manque d’ouverture et son absence de curiosité a certes plusieurs origines, mais trouvent aussi sa source dans l’éducation. Les futurs mélomanes se doivent d’être formés a l’appréhension des nouvelles formes, plus innovatrices, de la musique.

C’est dans cette optique qu’il faut saluer deux initiatives, qui dépassent le simple enregistrement d’œuvres pour enfants, telle la collection «Zéro de Conduite» chez Audivis (Un DMI, Pied de Poule… ) ou la production de L’oreille enflée de Danielle Palardy Roger.

Les futurs mélomanes se doivent d’être formés a l’appréhension des nouvelles formes, plus innovatrices, de la musique.

Review

Cadence, no 20:8, 1 août 1994

Crossing the Atlantic, we arrive in French-speaking Canada and the usually interesting Montréal based label Ambiances Magnétiques. Their most recent release (on the subsidiary Archives Magnétiques 04) is L’oreille enflée by Danielle Palardy Roger, Roger is the drummer for the band Justine and here she is joined by fellow members Joane Hétu (rds, vcl) and Diane Labrosse (vcl), as well as other luminaries from the Montréal creative community: Jean Derome (rds, flts), André Duchesne, Marie Ouellette, Mercedes Roy. This appears to be a radio play and it’s performed entirely in French so it’s a little difficult for a monolinguist such as myself to get a key in on the action. But the music is an intricate through-composed tour-de-force relying heavily on Hétu and Derome’s reeds and live and sampled sounds/percussion. A comparison might be marde to some of Henry Cow’s more scored moments but this is music with its own unique character. Very enjoyable, if a bit obscure.

Very enjoyable…

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 20, 1 juin 1994

Tiens! Après les musiciens du Drame, de Pied de Poule et de l’Arfi, voici nos amis québécois d’Ambiances Magnétiques qui s’adressent à notre progéniture… Et c’est Danielle Palardy Roger (ci-devant Wonder Brass, Justine… ) qui s’y colle…. - Papa, c’est quoi ce disque? Autour d’elle, on trouve certains des autres musiciens de la scène de Montréal, André Duchesne, Jean Derome, Joane Hétu et quelques autres, qui allient instruments et voix (chacun interprète, comme dans Pierre et le Loup ou Arthur et les Robots, un des personnages du conte). - Papa, c’est quoi ce disque? Les sons restent très feutrés, les instruments soulignent les narrations des divers personnages, avec juste un brin de dramatisation là où l’histoire le permet. Il ne s’agit pas d’effaroucher nos chères têtes blondes. Mis à contribution également, quelques sons naturels captés par Claude Beaugrand… - Papa, comment on fait les bébés?. Eh bien, vois-tu, c’est un conte un peu curieux, les aventures d’une dame (la narratrice) surnommée l’Oreille Enflée parce que dans sa jeunesse elle se faisait tirer l’oreille, et des personnages qui l’entourent: le limaçon malade, le professeur Catastrophe (qui vient de la planète des Tendres Géants), le méchant Commodore d’Arès (il veut que tout le monde marche au pas), la sorcière Eole… Un conte qui ne se termine jamais: Tutu la Grenouille s’endort toujours avant la fin et… ronflements.

… voici nos amis québécois d’Ambiances Magnétiques qui s’adressent à notre progéniture…

Review

François Couture, AllMusic, 1 mai 1992

Released on Archives Magnétiques, Montréal label Ambiances Magnétiques’ line of archival recordings, L’oreille enflée (The Swollen Ear) is a tale for children and generally young at heart avant-garde lovers. Narrated by Marie Ouellet, this story features a young girl with a vivid imagination and a host of characters played by Ambiances Magnétiques musicians such as Jean Derome, André Duchesne, and Joane Hétu. An allegory on the necessity to break the mold of conformity, this tale is accompanied by untypical music for a children album. Composer Danielle Palardy Roger was a member of the seminal avant-garde all-female bands Wondeur Brass and Justine: her writing calls for angular rock structures, staccato melodies, acoustic instruments such as saxophones and flutes, and disquieting atmospheric settings. These musicians have all released much better performances elsewhere, but the whole thing is very cheerful and provides a perfect occasion to introduce pre-teens to something else than radio-friendly pop music. There is one big obstacle though: the tale is narrated in French.

… rock with a sharp edge.

Autres textes

Border Zone Zero

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.