The New & Avant-garde Music Store

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 61, September 4, 2004

Formation à géométrie variable l’Ensemble Supermusique est une structure regroupant les membres du collectif québécois et associant, selon le projet, d’autres intervenants. Cet enregistrement est le reflet de cinq événements, déclinés en quatorze extraits. Tantôt fortement marqué par la présence des cordes, comme c’est le cas pour les deux extraits des rencontres musique écrite/musique improvisée, avec leur trame écrite sur laquelle se greffent des effets d’improvisation, parfois plutôt centrés sur effets bruitistes pétillants (La tulipe, les Mouches) - est-ce le printemps qui fait bourgeonner les sons de partout? - ou inspirés par l’esprit d’une chanteuse populaire des années 20 et 30 (La Bolduc/Mary Travers), qui se révèlent être les pièces les plus enjoucées de l’album, en particulier 7 variations et thème sur la Pitoune, l’Ensemble Supermusique pratique une improvisation mesurée, conforme à l’esprit de l’événement, à laquelle semble être attaché un aspect visuel que l’enregistrement rend mal et qui pourrait être une source de frustration pour l’auditeur, si la productrice, Joane Hétu, n’y avait pas remédié en agençant les extraits des divers événements en les croisant assez judicieusement.

… l’Ensemble supermusique pratique une improvisation mesurée, conforme à l’esprit de l’événement…

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.