The New & Avant-garde Music Store

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no. 20, June 1, 1994

Tiens! Après les musiciens du Drame, de Pied de Poule et de l’Arfi, voici nos amis québécois d’Ambiances Magnétiques qui s’adressent à notre progéniture… Et c’est Danielle Palardy Roger (ci-devant Wonder Brass, Justine… ) qui s’y colle…. - Papa, c’est quoi ce disque? Autour d’elle, on trouve certains des autres musiciens de la scène de Montréal, André Duchesne, Jean Derome, Joane Hétu et quelques autres, qui allient instruments et voix (chacun interprète, comme dans Pierre et le Loup ou Arthur et les Robots, un des personnages du conte). - Papa, c’est quoi ce disque? Les sons restent très feutrés, les instruments soulignent les narrations des divers personnages, avec juste un brin de dramatisation là où l’histoire le permet. Il ne s’agit pas d’effaroucher nos chères têtes blondes. Mis à contribution également, quelques sons naturels captés par Claude Beaugrand… - Papa, comment on fait les bébés?. Eh bien, vois-tu, c’est un conte un peu curieux, les aventures d’une dame (la narratrice) surnommée l’Oreille Enflée parce que dans sa jeunesse elle se faisait tirer l’oreille, et des personnages qui l’entourent: le limaçon malade, le professeur Catastrophe (qui vient de la planète des Tendres Géants), le méchant Commodore d’Arès (il veut que tout le monde marche au pas), la sorcière Eole… Un conte qui ne se termine jamais: Tutu la Grenouille s’endort toujours avant la fin et… ronflements.

… voici nos amis québécois d’Ambiances Magnétiques qui s’adressent à notre progéniture…

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.